Scopana.Love selbstgemacht!

Beeindruckender Fangerfolg von Kurt Trinkl mit selbstgerollten IB Carptrack Scopana.Love Boilies! Der IB Carptrack Scopana.Love MIX bleibt weiterhin unschlagbar fängig – Glückwunsch Kurt Trinkl zu diesem schönen Duo!!!

Und viele wissen es inzwischen: der sehr nussreiche Scopana.Love Boilie ist ein echter Winterkiller wie in vielen News auf Facebook, Instagram und hier auf dem iBlog zu sehen.

 

Kurt Trinkl – Team Imperial Baits Austria!

 

Aber auch andere spezielle cold Water Boilies (seit 2007 im Programm), sind jetzt genau die richtig Wahl!

 

Gregory Lefebvre berichtet in seiner Heimatsprache über eine kurze Oktober Session.

Im nächsten Magazin „Karpfen“ hat er dann deutlich größere Exemplare an Land gezogen und kürt zudem das Titelbild, wir gratulieren! Sein Bericht heißt: „Vertrauen und Ausdauer!“

La saison automnale bien entamé, me voici partis à la conquête d’une gravière de ma région, une gravière assez grande encore en exploitation. J’ai que très peu d’informations sur le lieu et je préfère garder le suspens et découvrir par moi même. J’ai fait quelques sorties repérage quand même, il s’agit d’un lac avec beaucoup de haut fond, de gros cailloux et de magnifique cassure, quelques secteurs un peu plus vaseux mais rien de particulier, le genre de gravière où il y a tellement de spot à pêcher sur l’échosondeur, qu’on ne sait plus où donner de la tête. Bref tout le matériel est chargé et je pars pour quelques jours en quête de nouveaux poissons. Et pourquoi pas avec un peu de chance une big one !

J’ai choisis pour ce lieu, de pêcher exclusivement avec les bouillettes monster’s paradise en diamètre 16/20, au moins sur cette nouvelle eau, je sais que je peux avoir une total confiance en mes appâts.

Bref les spots sont choisis, une zone peu profonde pour commencer. Mes 3 cannes sont tendus dans différente profondeur qui varient entre 80cm et 2,5m.

Ma berge est frappé par le vent du Nord depuis déjà quelques jours et malheureusement deux nuit passent et pas la moindre activité de poissons, pas même un saut, rien ! Je décide alors de lever le camps et de pêcher l’autre bout du lac. Installé en début de soirée, j’aperçois déjà un premier saut de carpe, c’est bon signe, je reprends confiance et je suis motivé !

J’ai vraiment hâte de prendre mon premier poisson du lieu. A nouveau trois spots sont choisit et ce coup-ci il y’a un peu plus de profondeur, alors j’hésite pas à faire varier mes pièges entre 2,5 et 3,50m, pour l’amorçage, pêche au spots avec quelques bouillettes éparpillées et un stick de bouillettes broyées toujours monster’s paradise. Les bouillettes d’échages sont toutes blindées, car j’ai pu constaté une grosse quantité d’écrevisses, source de nourriture naturel, elles maltraitent mes montages et arrivent même à ronger les gaines en plastique de mon blindage ! La première nuit sur mon nouveau poste fut elle aussi très calme, à mon avis la pêche ne va pas être simple comme toujours en faite. Quand à 15h mon détecteur s’emballe doucement, yes !

Je n’y croyais plus mais c’est bien une carpe !

Je suis aux anges, la première touche sur un premier lieu est toujours excitant, le combat n’est pas d’une violence extrême, je vois tout de suite qu’il s’agit d’un petit poisson mais je suis vraiment content, je la glisse vite dans le filet, yes ! Enfin ! La première petite commune du lac, je suis vraiment satisfait. Quelques photos et la belle retourne dans son élément. La canne est de suite reposée sur le spot pour la dernière nuit, mais malheureusement aucun poisson ne viendra me rendre visite, la pêche était très difficile pour une première mais je suis déjà bien content d’avoir pu prendre ce premier fish sauvage. Allez, tout le matériel est rangé, il est temps pour moi de rentrer me reposer quelques jours, et sur la route je pense déjà à ma futur destination, décidément cette passion est vraiment prenante, quel plaisir de passer du temps au bord de l’eau.

À très bientôt
Greg

Nachfolgend ein paar gemischte Bilder aus der Reihe „The Power of IB“

Mit Marco Bertaglia, Matteo Paini und Martin Jandik

 

Kommentiere den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here